amel_sm_starfish

Partager cet article

Le mouillage

Le Mouillage est une manœuvre importante, de sa réussite dépendra votre tranquillité, n’oubliez pas que cela représentera en temps, la plus grande partie de votre séjour !

Vous choisirez des zones de mouillages abritées. En arrivant au mouillage, placez un équipier à l’avant du bateau afin de repérer les rochers ou haut fonds éventuels. Avancer très lentement de façon à pouvoir casser facilement l’erre de votre voilier. Choisir une place écartée des autres voiliers et vérifier qu’aucun danger ne se trouve dans le rayon d’évitage ou à proximité immédiate.

Envisagez toujours les conséquences d’un dérapage, “gardez de l’eau sous le vent”  Evitez de mouiller dans les zones de coraux sous peine de ne pouvoir dégager l’ancre, vous éviterez aussi de les détruire.

Arrivé sur l’emplacement du mouillage, vous cassez l’erre du bateau, vous faites descendre une longueur de chaîne 1,5 fois supérieure à la hauteur d’eau, reculez le bateau, puis laisser filer la chaîne jusqu’à 3 à 5 fois la hauteur d’eau, vérifiez que le bateau “Fasse tête”, puis donner un bon coup de marche arrière pour vous assurer que le mouillage tient bien.

⚠ N’oubliez pas que c’est la longueur de chaine qui assure une bonne tenue. Pour être tranquille , mouillez long !

Si le vent est fort, ou si vous devez laisser le bateau seul au mouillage, n’hésitez pas à poser un 2° Mouillage à l’aide de l’annexe, la solution la plus simple étant d’affourcher. (Les deux mouillages faisant un angle de 45° entre eux), cependant si le vent est vraiment fort et qu’il y a un important clapot , vous devrez empenneler en accrochant et mouillant le 2° Mouillage au bout du premier.

N’hésitez pas à plonger avec un masque pour vous assurer de la bonne tenue du mouillage . En partant, mettre le moteur en route, remontez le mouillage en revenant sur l’ancre au moteur, veillez à bien étaler la chaîne dans la bâille mouillage et faire attention à ce que la chaîne ne s’enroule pas autour du Barbotin. Ne partir que lorsque l’ancre est à poste.

Le guindeau électrique

C’est un outil de confort fabuleux, vous devez cependant prendre un certain nombre de précautions:

  • Il doit être utilisé moteur tournant à 1300 trs/mn.
  • Le barbotin ne présente pas un amarrage correct, la chaîne peut glisser, vous frapperez un bout (2 à 3 m) sur la chaîne et au taquet, cette précaution donnera de la souplesse au mouillage, en améliorera donc sa tenue. Par ailleurs vous éviterez ainsi les bruits de ragages particulièrement désagréables de nuit pour les passagers des cabines avant.
  • À la suite d’une mauvaise utilisation du guindeau, celui-ci peut disjoncter, vous devrez réarmer ce dernier situé dans la soute à voile du bateau, dans la cabine avant ou au tableau électrique.

⚠ N’utilisez le guindeau que moteur en marche. Ayez des chaussures lors des manœuvres de mouillage.

L’annexe

L’annexe idéale reste l’annexe pneumatique avec ou sans fond rigide. Ne jamais trainer l’annexe sur le Sable. Maintenez toujours l’annexe bien gonflée. A terre utilisez le câble antivol.

Le moteur hors-bord

Mise en Marche: Dévissez la mise à l’air libre sur le bouchon du réservoir. Ouvrez l’arrivée d’essence. Si le moteur est froid, tirez le Starter. Vérifiez que l’hélice est débrayée. Tirez sur le lanceur  Repoussez le Starter dès que le moteur est démarré.

Arrêt : Ralentir. Appuyez sur le bouton rouge. Fermez le robinet d’essence. Fermez l’arrivée d’essence.

ATTENTION:

  • Utilisez de l’essence mélangée à l’huile (Mélange à 2%)
  • Ne jamais porter le moteur par la poignée de direction (Elle casserait)
  • Ne jamais mettre le moteur “Tête” en bas
  • Si le moteur tombe dans l’eau le plonger immédiatement dans un Bac d’eau douce, le rincer abondamment et porter le chez le mécanicien.

Articles

Caraibe Yachts

Un nouveau Site Web

Enfin ! Nous venons de mettre en ligne notre nouveau site web : – Nouveaux design et logos – Site responsive plus adapté aux supports

Vous êtes à la recherche d'un Yacht ?

Découvrez nos offres